A l’occasion du Temps des Communs en Touraine, l’association DCALK, qui développe le projet Ludobox, a organisé une semaine de résidence en partenariat avec la Maison Des Jeux de Touraine (MDJT) pour essaimer le concept localement. Retour sur la soirée de restitution organisée vendredi 16 octobre au Funlab.

Ludobox ? C’est une ludothèque numérique. Pour faire simple, il s’agit d’une clef USB accessible en Wifi sur laquelle on peut déposer et récupérer des règles et des jeux à fabriquer sois même, sous licence libre.

Julien et Catherine (association DCALK) vivent à Bruxelles mais c’est à Tours qu’ils ont passé le Temps des Communs. Suite à une rencontre avec la MDJT, ils ont été invités à présenter leur projet à l’occasion d’une conférence en mai 2015. Une journée organisée à Saint-Herbain en partenariat avec l’association PING les a conforté dans l’idée de développer le projet en Touraine.

De DCALK à Ludobox

L’association DCALK s’est créée autour de la mise en valeur de contenus de jeux de société politiques et satyriques souvent remisés dans des coins obscurs de l’univers ludique. Dés lors, ils se donnent pour mission de les valoriser à travers un travail de veille et de référencement.

Ils s’aperçoivent rapidement que certains auteurs ont choisis des formats de production atypiques (PrintNPlay, notamment) et associent même des outils de fabrication numérique pour redonner vie à des jeux oubliés, ou augmenter des jeux existants (impression 3D, découpe Laser,…). Ces auteurs sont imprégnés par la culture libre et relient l’univers des makers et le monde du jeu.

Pour compiler ces contenus collectés, DCALK s’appuie d’abord sur de simples clef USB et en vient assez vite à reprendre le concept de piratebox / libraryBox afin de faciliter le partage des contenus via la possibilité d’un accès wifi. Ludobox prend alors la forme d’une ludothèque numérique offline et opensource.

Démarré en janvier 2015 le projet est soutenu par une bourse de recherche et développement dans le cadre de l’appel à projet « Bien Communs, espace public, culture en réseau » de la Fondation Européenne de la Culture. Ce fond de recherche et développement, assez rare dans le secteur culturel pour être signalé, leur permet depuis de travailler au prototypage technique, d’informer les auteurs sur les licences libres et de nouer différents partenariats à travers l’Europe (Commons Fest à Athène, Tours, Londre, Ammsterdam, …).

Aujourd’hui plus d’une soixantaine de jeux sont disponibles, et leur collecte a été l’occasion de construire un réseau d’auteurs, d’éditeurs et de contributeurs autour de ce sujet émergeant. Pour en savoir plus sur cet historique, n’hésitez pas à consulter la rubrique dédiée sur le site de DCALK (bien fournie) ou le retour sur l’atelier qu’ils organisaient à Liège lors des Forum Mondial de la Langue Française.

Ludobox_prez

 

 

Une semaine pour créer des jeux et construire des ponts

La résidence organisée à Tours a été pensée comme un moyen d’accompagner les structures locales à s’approprier la Ludobox. Le renforcement des liens entre le FunLab et la MDJT en a été un élément important, car cela permet d’assurer localement l’animation du projet ainsi que sa partie technique.

Le Hackathon citoyen

La résidence s’est ouverte à par le Hackathon Citoyen co-organisé par CoopAxis et PaloAltours. L’équipe Ludobox a pu poser les limites de la V 1.0 via les retours d’usages glanés pendant leur tournée européenne. Ils ont fait le tri entre les fonctions à conserver et celles qu’il était nécessaire de développer afin de repartir sur une base plus saine pour la suite.

Durant le Hackathon, ils se sont donc focalisé sur la simplification du processus d’installation et le développement d’une navigation plus conviviale. Ils ont aussi pris le temps de documenter plus proprement le projet afin de l’inscrire sur gitHub et de permettre à une communauté de développeurs de se greffer au projet.

Au final, deux livrables ont été présentés le dimanche soir :

  • Création d’un dépôt Ludobox sur GitHub [Accéder au dépôt]
  • Prototypage d’un interface de classification des contenus à base de tags adaptés aux usages observés [Accéder à la démo]

A venir pour 2016 : une plate-forme ressource web qui permette d’agréger une base de contenus disponibles pour les Ludoboxs, contenant les tags nécessaire pour faire des choix (temps de fabrication, matériel utilisé, tranche d’age, durée d’une partie,…).

Capture ecran ludobox

Le Box Jam à la Maison Des Jeux de Touraine

La semaine suivant le Hackathon, de 14h à 22h tous les jours, Julien et Catherine ont animé un « BoxJam » à la MDJT. Après avoir identifié les besoins techniques spécifiques au territoire, ils sont parvenus à une version de la Ludobox adaptée à ce nouveau terrain d’expérimentation (design, arborescence dédiée, onglets retravaillés,…).

Avec les adhérents et les salariés de l’association, ils ont ensuite conçu un jeu dans l’espace public s’appuyant sur les capacités techniques offertes par la Ludobox (réseau offline wifi, partage de fichiers). L’objectif de ce jeu est d’amener l’usage du dispositif par les joueurs, d’inviter les participants à s’interroger sur le partage de données et favoriser les liens entre les communautés. Le format choisi a été celui d’un jeu de piste.

L’idée est d’inviter les participants à récupérer un document sur une première LudoBox contenant les premières indications. Ils sont ensuite orientés vers un autre lieu pour accéder à la seconde LudoBox, pour y récupérer des information sur la troisième . . . etc !

Au cours de ce parcours, les participants seront amenés à fabriquer des éléments de jeux, par exemple au FunLab (impression 3D, découpe Laser,…), mais également à contribuer aux contenus, par exemple en partageant des photos de leurs réalisations. Pourquoi pas même imaginer pour la suite des liens avec Pirates de Loire, une application locale qui valorise le patrimoine à travers un jeu de piste touristique sur smartphone . . . rien n’est exclu !

Ce jeu n’est pas encore implanté à Tours mais devrait l’être dans les prochains mois. Il deviendra ainsi un véritable objet de médiation à l’usage des LudoBox et sera support à la création de liens entre communautés différentes (makers, joueurs,…). Le concept peut dés maintenant être transposé dans d’autres lieux et d’autres villes, une documentation est en cours. [Accéder à la documentation provisoire]

De belles perspectives à venir !

Suite à cette résidence, l’intérêt localement pour le projet est validé, il n’y a plus qu’à !

Renforcer les liens entre MDJT et FunLab, ajouter des expérimentations locales (comme le SaniKart) aux contenus LudoBox pour briser toujours plus ces silos qui nous sclérosent, multiplier les actions de médiation autour du projet, constituer une communauté de développeurs . . . si le vent ne tourne pas, nous allons bientôt voir des LudoBox accoster et nous serons prêts à les accueillir  !

 

logo-partenaires-résidence-ludobox